Être Libanais aujourd’hui : Aucun répit, peu d’espoir !


ENSEMBLE, CHANGEONS LEUR DESTIN !


  • 0 / 0 familles aidées
  • 00 jours restants
0%

Frappés par une des pires crises économiques de l’histoire, les Libanais se retrouvent aujourd’hui sans travail, sans ressources et même sans nourriture ! Beaucoup ont perdu espoir dans ce pays qui les a vus naître.

Malgré un avenir plus qu’incertain, nombreux sont les Libanais qui continuent de se battre pour rendre un peu de dignité à leurs semblables. De nombreuses familles ont tout perdu à cause de cette crise et de l’explosion monumentale qui a détruit une bonne partie de la ville.

Mais ces bons Samaritains d’aujourd’hui sont débordés, car ceux qui vivent dans le besoin et qui n’étaient qu’une minorité il y a quelques années représentent aujourd’hui plus de 80 % de la population !

Les dons de cette campagne seront distribués à 100% aux associations partenaires et aux bénéficiaires. Un Verre d’Eau ne prend aucuns frais de fonctionnement sur vos dons. Si vous voulez aider Un Verre d’Eau à aider, vous pouvez donner à travers notre campagne dédiée.

Ensemble, nous pouvons soutenir ces bons Samaritains au grand cœur !
Ensemble, nous pouvons offrir un peu de répit à ces familles qui ont tout perdu !
Ensemble, engageons nous à aider 10,000 familles !

« Je pense que c’est un crime si je quitte le Liban parce que c’est aujourd’hui qu’ils ont le plus besoin de nous ! »
Saïd Deeb
Spring of Life

« La pauvreté est si intense qu’elle empêche les jeunes de pouvoir rêver et de pouvoir imaginer un futur à la hauteur de leur rêve ! »
Catherine Mourtada
Tahaddi

« La situation au Liban est devenu une habitude, ça fait des années qu’on passe d’une catastrophe à l’autre. C’est comme s’il n’y avait pas de lumière à la fin du tunnel !
Nouna Matar
Triumphant Mercy

NOS PARTENAIRES SUR LE TERRAIN

NOS PARTENAIRES SUR LE TERRAIN

Bien que la situation du pays soit catastrophique, nous avons découvert de nombreuses personnes de bonne volonté qui n’ont pas perdu espoir et qui continuent de lutter pour amener une éclaircie dans la vie sombre des familles. Avec une attention particulière pour les plus vulnérables, elles offrent de la dignité aux personnes âgées et un avenir aux enfants du Pays du Cèdre.

Un Verre d’Eau est parti à la recherche de ces acteurs humanitaires locaux qui tentent de combler les innombrables besoins de la population libanaise. Parmi eux, Nouna Matar est une femme débordante d’énergie. Elle a démarré son association, Triumphant Mercy, en 2006 parce qu’elle a été bouleversée par les réfugiés chiites qui arrivaient en masse à Beyrouth pour fuir la guerre entre Israël et le Hezbollah. Puis en 2011, c’est la guerre en Syrie qui a poussé plus d’un million de réfugiés à franchir les frontières du Liban. À nouveau, émue par la situation des enfants, Nouna ouvrira à force de détermination pas moins de 4 écoles en seulement 3 ans et permettra ainsi à 500 500 enfants des camps de réfugiés d’être scolarisés.

Depuis ces événements, la directrice de Triumphant Mercy ne s’est pas arrêtée, car les besoins ne cessent d’augmenter. C’est ainsi qu’à ce jour elle prend soin d’au moins 1’700 familles à Beyrouth, victimes de l’explosion et de la crise. Elle distribue de la nourriture et des produits d’hygiène à de nombreuses familles démunies.

Même si elle est remarquable, Nouna n’est pourtant qu’un exemple parmi tant d’autres ! Le Liban regorge de bons Samaritains qui ont besoin de nous !

Tahaddi

Tahaddi est une oasis au milieu d’un bidonville ou la pauvreté est omniprésente.

Depuis maintenant plus de 20 ans, Tahaddi est la seule organisation qui propose une éducation et un avenir aux jeunes enfants défavorisés du quartier d’Hay El Gharbeh.

Face à la crise, ce centre a besoin de notre soutien pour que ses enfants puissent continuer à suivre un programme éducatif !

En savoir plus

Triumphant Mercy

Triumphant lutte depuis maintenant 15 ans pour assister les nécessiteux de Beyrouth.

D’une efficacité exemplaire, l’association met en place des aides pour les diverses communautés du Liban en crise.

D’abord, elle pris soin des rescapés de la guerre de 2006, puis avec des réfugiés syriens en 2011.

Aujourd’hui, les besoins des familles de Beyrouth sont abondants et notre soutien leur est vital !

En savoir plus

CAHL

Le CAHL prend soin des seniors du Liban qui se retrouvent aujourd’hui seuls et sans ressources.

Géré par la communauté arménienne, l’institution tend la main aux Libanais comme eux-mêmes l’avaient fait il y a environ 100 ans envers les rescapés du génocide arménien.

Les donateurs locaux qui soutenaient autrefois l’institution n’ont plus les moyens de le faire. Aidons-les à surmonter la crise !

Spring of Life

Situé à Bourj Hammond, l’un des quartiers les plus touchés par l’explosion du port, le Spring of Life vient au secours de nombreuses familles qui se retrouvent aujourd’hui sans rien.

Les programmes éducatifs sont au cœur de l’action de SOL, car beaucoup d’enfants syriens et libanais n’ont pas ou plus accès à l’éducation.

Les repas quotidiennement servis par l’association sont tout aussi essentiels pour ces enfants qui ne mangent pas tous les jours à leur faim. Ensemble, offrons un avenir à ces enfants défavorisés !

En savoir plus

Aschrafieh Social Association

Pour les seniors du quartier d’Aschrafieh, ASA est une bouée de sauvetage dans un Liban en crise.

Offrant réconfort, soutien émotionnel, nourriture et médicaments, les deux sœurs fondatrices de l’association ASA prennent soin de leurs « vieillards », comme elles les appellent, avec un amour remarquable.

Leurs actions et par conséquent leurs bénéficiaires sont menacés aujourd’hui. Faute de moyens, cette aide cruciale risque d’être interrompue. Aidons-les à poursuivre leur mission !

UNE CRISE SANS PRÉCÉDENT

UNE CRISE SANS PRÉCÉDENT

Les Libanais font aujourd’hui face à l’une des pires crises économiques de l’histoire mondiale. En seulement deux ans, 80 % de la population se retrouve sous le seuil de pauvreté. L’énorme majorité des Libanais a perdu la quasi-totalité de leur épargne durement acquise et la dévaluation rend les denrées les plus essentielles financièrement inaccessibles.

Les pénuries touchent tous les aspects de la vie : l’essence, l’eau, l’électricité, les médicaments et même la nourriture deviennent compliqués à obtenir. La priorité est maintenant à la survie !

Multidimensional poverty in Lebanon (2019-2021): Painful reality and uncertain prospects
ESCWA, Septembre 2021

Cette survie, déjà difficile pour d’innombrables familles, est impossible pour les plus vulnérables tel que les enfants et les seniors. Les seniors sont complètement dépendants des associations, car les familles n’ont plus les moyens de prendre soin de leurs aînés, pas plus qu’ils n’arrivent à prendre soin d’eux-mêmes.

L’enseignement des enfants est également menacé, tout comme leur alimentation et leur santé. Autrefois fierté du pays, l’éducation est au bord de la catastrophe. Dans un pays ayant un réseau d’électricité défaillant et d’innombrables familles qui n’ont accès ni à un ordinateur ni à internet, la pandémie a eu des conséquences désastreuses. Cette année, c’est la crise économique qui a obligé de nombreuses écoles à fermer leurs portes.

LE LIBAN, UNE HISTOIRE D’INGÉRENCE ET DE CORRUPTION

LE LIBAN, UNE HISTOIRE D’INGÉRENCE ET DE CORRUPTION

Depuis plus de 7’000 ans, les somptueuses côtes du Liban accueillent les différents marchands de la méditerranée transformant la région en carrefour commercial, culturel et religieux qui a depuis toujours attiré les convoitises de grands empires.

By James Case from Philadelphia, Mississippi, U.S.A. – Green Line, Beirut 1982, CC BY 2.0

Avides de domination, ces empires utilisent et alimentent les tensions intercommunautaires pour s’affronter sans risque hors de chez eux. Ces tensions déclencheront la guerre du Liban : un conflit sanglant qui divise encore aujourd’hui le pays et Beyrouth. Les cicatrices de ces affrontements sont encore très présentes dans les esprits et restent visibles sur les murs de la capitale.

Plutôt que de chercher l’apaisement à la fin de la guerre, les dirigeants libanais préfèrent perpétuer les tensions religieuses du pays pour diviser, voler et se maintenir au pouvoir. En 30 ans, la corruption devient la norme dans toutes les sphères de l’état et rien n’est fait pour le peuple.

L’explosion du port, fruit de cette corruption, est un nouveau traumatisme pour une ville et un pays déjà tant meurtris. Cette déflagration, l’une des plus puissantes de l’histoire, détruit les derniers espoirs des Libanais envers leurs dirigeants.

Épuisés d’être les victimes collatérales de l’ingérence et de la corruption des autres, les Libanais se tournent aujourd’hui vers les associations caritatives, car ce sont les seules à réellement agir dans leur intérêt.

QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES

QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES

Qui est Un Verre d’Eau ?

Un Verre d’eau est un fond de dotation français créé en 2020 et dont l’objectif est de mettre un projecteur sur des situations humanitaires critiques et sur l’action des acteurs associatifs locaux. En savoir plus

Quelle est notre approche pratique ?

Un Verre d’Eau commence son action par une enquête détaillée des besoins et des acteurs lors d’une crise humanitaire. Une visite est ensuite faite pour s’assurer du sérieux des acteurs et de la préservation de la dignité des bénéficiaires. Grâce à son réseau de professionnels, Un Verre d’Eau orchestre enfin une campagne médias pour mettre en lumière l’urgence d’une situation et des projets pour répondre à cette urgence. En savoir plus

Ou vont mes dons ?

Les dons de cette campagne seront distribués à 100% aux associations partenaires et aux bénéficiaires. Un Verre d’Eau ne prend aucuns frais de fonctionnement sur vos dons. Si vous voulez aider Un Verre d’Eau à aider, vous pouvez donner à travers notre campagne dédiée. En savoir plus

Comment puis-je aider ?

Un don est évidemment la manière la plus efficace d’aider l’action d’Un Verre d’Eau et de ses partenaires au Liban. Cependant, vous pouvez aussi nous aider en partageant la campagne à votre entourage.

Puis-je recevoir un reçu fiscal ?

Nous délivrons des reçus fiscaux à tous les donateurs, cependant tous les donateurs ne pourront pas forcément profiter d’une déduction fiscale.

Les personnes physiques se situant en France bénéficient d’une réduction d’impôt. Les donateurs résidant dans l’Union Européenne peuvent aussi bénéficier d’une réduction d’impôt si leur pays d’origine le permet. En revanche, les donateurs résidant en dehors de l’Union Européenne ne peuvent pas prétendre à une réduction d’impôt dans leur pays d’origine.

Puis-je donner par virement bancaire, SEPA ou par chèque ?

Virement bancaire :
IBAN : FR83 2004 1010 1507 0852 0R03 652
BIC : PSSTFRPPSTR
Domiciliation :
Banque Postale
STRASBOURG CENTRE FINANCIER
7 RUE DE LA FONDERIE
67083 STRASBOURG CEDEX – France

Virement SEPA :
Vous pouvez effectuer un virement SEPA directement sur notre plateforme de don Donorbox.

Chèques :
Ordre du chèque : Un Verre d’Eau
Adresser à :
UN VERRE D’EAU
Relation donateurs
9 route de l’Orbieu
11330 Vignevieille – France

N’oubliez pas de mettre la mention « Liban » au dos du chèque ou dans la référence du virement !

Mon paiement est-il sécurisé ?

Notre solution de dons, Donorbox, utilise le mécanisme de jeton sécurisé de Stripe. Les numéros de carte sont tokenisés (le numéro est remplacé par une chaîne indéchiffrable, c’est-à-dire : `tok_fafds23423 ‘) avant de débiter la carte. Les cartes enregistrées et les comptes bancaires pour les dons récurrents sont également tokenisés. Par conséquent, Donorbox et Un Verre d’Eau n’ont aucune trace du numéro de carte du donneur dans leur base de données. Cela signifie que les pirates n’obtiendront jamais d’informations bancaires sensibles de notre part.

Puis-je effectuer mon don dans d’autres monnaies que l’euro ?

Vos dons peuvent être faits en euros, livres sterling, dollars, dollars canadiens et francs suisses.

Le pays du cèdre n’oubliera pas votre générosité

Aider nous à partager la situation des Libanais :